Maison à Vendre - Condo à Vendre - Chalet à Vendre - Terrain à Vendre

mardi 10 janvier 2012

Diminution de 17% des saisies de maisons en 2011

Les ménages québécois aux finances précaires ont été moins nombreux l'an dernier à devoir remettre les clés de leur résidence à leurs prêteurs hypothécaires. Le nombre de saisies de maisons a baissé de 17 %. Les données compilées par la firme GDL Crédit Ressource démontrent que 2412 résidences ont été saisies l'an dernier en sol québécois par les institutions financières comparativement à 2920 un an plus tôt (2010). En 2009, 3127 maisons avaient été saisies au Québec. «Un bilan qui reflète assez bien l'état de l'économie québécoise l'an dernier», a résumé hier l'économiste Hélène Bégin du Mouvement Desjardins.

Toutes les régions du Québec ont observé en 2011 des baisses de délaissements de résidences sur leur territoire à l'exception du Bas Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, où une hausse de 49 % de nombre de saisies (104) a été notée. Dans la région métropolitaine de Québec, seulement 77 résidences ont été saisies l'an dernier par rapport à 89 en 2010. Au Québec, c'est dans les régions de Laval et des Laurentides où le nombre de délaissements a été le plus important en 2011. Quelque 531 saisies de résidences (-21 %) ont été enregistrées. Chez Desjardins, on souligne que le pourcentage de ménages qui doit remettre les clés de sa résidence à son créancier demeure très bas au Québec année après année. On parle d'un pourcentage qui représente environ 0,3 % de tous les ménages québécois.

Selon Desjardins, le nombre de saisies de maison pourrait d'ailleurs augmenter au cours des prochains mois au Québec en raison de la détérioration du marché du travail. «L'emploi demeure déterminant dans l'endettement des ménages et dans la façon dont ces derniers peuvent honorer leurs paiements», a fait remarqué Mme Bégin. Il faut dire que l'automne n'a pas été de tout repos pour le marché du travail au Québec. En novembre et décembre, le Québec s'est distingué du reste du Canada avec une perte nette de 51 000 emplois. Le taux de chômage s'élève maintenant à 8,7 % au Québec. Entre les mois d'août et décembre, le nombre d'avis de 60 jours envoyés par les prêteurs aux propriétaires québécois de maison en défaut de paiement a d'ailleurs augmenté par rapport à 2010. En novembre et décembre, quelque 1500 avis ont été expédiés à des ménages incapables d'honorer leurs paiements hypothécaires.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil